Routes Classification

From Wazeopedia
Drapeau FR.png
Accueil AccueilApplication ApplicationEdition EditionCommunauté CommunautéSupport Support
Menu lieux.png
Routes
Classification

LES ROUTES - CLASSIFICATION
La classification des routes, aussi appelée "Typage", est un point très important de l'édition. Elle permet d’obtenir un réseau routier cohérent et donc une optimisation du calcul des trajets.

2.1 Réseau Primaire et Secondaire link to this section
Ce réseau routier peut-être comparé au système sanguin : des axes principaux, telles que les autoroutes et nationales (artères) jusqu’aux routes de villages ou hameaux (capillaires). En gardant constamment cette image à l’esprit, la classification se fera assez naturellement. On considère ainsi 2 réseaux, un primaire à l’échelle nationale et un secondaire à l’échelle locale (villes et agglomérations).

Réseau routier national (réseau primaire)
C’est le réseau le plus important. Il correspond à l’infrastructure routière nationale (Autoroutes, Nationales et certaines Départementales).

Réseau routier national (réseau primaire)

C’est le réseau le plus important. Il correspond à l’infrastructure routière nationale (Autoroutes, Nationales et certaines Départementales).

En savoir plus sur la legislation qui définit ce réseau

Il est défini suivant l’article 22 de la loi n° 2004-809 du 13 août 2004 :
Les routes à grande circulation, quelle que soit leur appartenance domaniale, sont les routes qui permettent d'assurer la continuité des itinéraires principaux et, notamment, le délestage du trafic, la circulation des transports exceptionnels, des convois et des transports militaires et la desserte économique du territoire, et justifient, à ce titre, des règles particulières en matière de police de la circulation. La liste des routes à grande circulation est fixée par décret, après avis des collectivités et des groupements propriétaires des voies.

Ainsi que par l’article 22 alinéa 2 de la même loi :
Les collectivités et groupements propriétaires des voies classées comme routes à grande circulation communiquent au représentant de l'État dans le département, avant leur mise en œuvre, les projets de modification des caractéristiques techniques de ces voies et toutes mesures susceptibles de rendre ces routes impropres à leur destination. Ces axes doivent en effet laisser le passage en toutes circonstances aux véhicules de secours.

Quand bien même des propriétaires multiples (État, Région, Conseil Général, Communes) se partagent la gestion du réseau routier français, il ne sera pas opéré de distinction entre les différents gestionnaires de celui-ci. On ne retiendra donc que la classification opérationnelle des voies (primaire, secondaire, tertiaire) quel que soit son propriétaire.

Naturellement, les RGC (Routes à Grande Circulation) font partie du réseau primaire. Cette classification a été faite il y a quelques années. C’est pourquoi il n’y a normalement pas à y revenir sauf si des évolutions physiques sont constatées depuis (nouvelles routes, dé-classifications de nationales, etc.).

Réseau routier intra cité (réseau secondaire)
Ce réseau concerne la classification au sein des grandes villes et agglomérations (boulevard, artères, etc…).

Elle permet une bonne circulation au sein de la ville, en adéquation avec la classification mise en place par les services de la voirie de la ville (panneaux).

Elle doit être impérativement compatible avec le 1er réseau afin de respecter la continuité des types.

À aucun moment, cette classification ne peut modifier celle du réseau primaire.


2.2 La continuité des types link to this section
La continuité des types est une notion essentielle dans WME et qui vise à ne jamais interrompre l'enchaînement des segments d'un type donné par des segments d'un type inférieur.

L’ordre des types du plus important au moins est : AutorouteRoute MajeureRoute MineureRue Primaire et Rue

Ok.png Dans cet exemple, la continuité de la D12 et respectée :
Continuite ok.png

Nok.png Ici, elle ne l’est pas :
Continuite nok.png

Toutefois la continuité s’interrompt lorsque :

  • La voie se termine sur un type plus important :

Continuite plus importante.png

  • La voie s’arrête pour une cause géographique (bord de mer, sommet de montagne), ou sur décision du Conseil Départemental :

Continuite geo.png

  • Une voie de type Rue Primaire minimum rejoint une Autoroute ou voie rapide. Les types Bretelle prennent le relais :

Continuite rampe.png

  • Un rond-point est situé sur une Autoroute et que celui-ci dessert d’autres types de voie. Dans ce cas il convient de déclasser le rond-point en Route Majeure afin de ne pas interdire le passage aux Wazer ayant coché “Éviter autoroutes et routes express” sur l’application.
RP Major.pngIci, avec un rond-point en Autoroute et l’option “Éviter autoroutes et routes express” cochée, il serait impossible de traverser le rond-point en circulant sur la Rue Primaire D55c
RP Freeway.pngIci, toutes les voies liées au rond-point étant de type Autoroute ou Bretelle, la règle générale s’applique.
C107.png
  • Certaines parties de Route Majeure peuvent passer localement en Autoroute en alternance. Il s’agit de tronçons en voies rapides identifiés par le panneau C107 :

Continuite C107.png

  • Le nom de la voie n’implique pas une continuité du type lorsque celle-ci est coupée par une voie de type égal ou supérieur.

Dans cet exemple, la D8 change de type (Route Mineure > Rue Primaire) après avoir traversé la D6110 (Route Majeure) :

Continuite nommage.png

Pour les 2 réseaux, il est important de respecter la continuité des types


2.3 Comment choisir le type de voie link to this section
Le type est directement lié à l’importance de la voie dans le réseau routier. Plus le nombre de véhicules y circulant est élevé, plus la voie est importante.

Types.png
Creer route.png

Comme c’est une information dont nous ne disposons pas, il faut se fier à des indices tels que les panneaux de signalisation de directions.

Toutefois, gardez en tête que les panneaux ne donnent que des indications, le bon sens prévaut. De plus, il existera des exceptions. En cas de doute, n’hésitez pas à demander l’avis des autres éditeurs.

Pour les routes, l’éditeur propose 4 familles principales :

  • Routes
  • Rues
  • Autres carrossables
  • Non carrossables

NOTA : Depuis le menu de l’éditeur, on trouve également la famille :

  • Chemin piéton


2.4 Famille des Routes link to this section
Autoroute link to this section
Elles appartiennent uniquement au réseau primaire.

Les Autoroutes désignent les voies principales du pays. La vitesse y est en général limitée à 130km/h ou 110km/h. On en trouve aussi beaucoup à 90 ou 70 km/h, voire 50km/h (A10 traversant Tours, A7 dans Lyon, les périph de grandes villes.....).

Ces voies sont considérées comme étant isolées de leur environnement. Elles doivent en conséquence avoir un champ "Ville" à "Sans". (voir Nommage)
Pour ce type, la séparation des voies pour chaque direction est obligatoire.

Autoroutes / Autoroutes urbaines
C207.png

Historiquement, les autoroutes ont été pensées pour relier les villes du territoire français à la capitale. Chaque ville et village devant être à moins de 1/2 heure d'une autoroute. En découle une structure autoroutière dont la continuité doit être respectée.

Pour les reconnaître :

  • Elles sont identifiées par le panneau C207,
  • Elles sont généralement composées d'entrées/sorties,
  • Ces voies ont nécessairement des chaussées séparées,
  • Ces voies ont un accès réglementé,
  • Il y a une bande d'arrêt d'urgence pour chaque sens de circulation.
Voies rapides / Voies express / Périphériques / Rocades
C107.png
Rocade.png

En France, ces voies ont un statut particulier. La vitesse est en général limitée à 110 km/h.

Pour les reconnaître :

  • Elles sont identifiées par le panneau C107 et peuvent être accompagnées du symbole SU4 pour les périphériques et rocades.
  • Ces voies sont interdites aux piétons, vélos, vélomoteurs et engins agricoles,
  • La bande d'arrêt d'urgence y est moins large, voire même complètement absente,
  • Les bretelles d'accès sont plus courtes que sur une Autoroute.

Certaines voies rapides comportent aussi des numéros de sortie. Il conviendra d'utiliser la même convention de nommage que pour les autoroutes.

Il existe aussi des portions de nationales ou départementales à 2 x 2 voies qui n'appartiennent pas à la catégorie des voies expresses (pas d’accès réglementé, vitesse à 90km/h, pas de bande d'arrêt d'urgence). Dans ce cas précis, référez-vous au chapitre Route Majeure.

On trouve également des routes expresses qui n’appartiennent pas à la catégorie des 2x2 voies. Dans ce cas précis, référez-vous au chapitre Route Majeure.

Route Majeure link to this section
Réseau primaire

Ce type est utilisé pour identifier le réseau routier primaire et donc, pour la France, les routes à vocation nationale ou inter-régionales n'entrant pas dans la catégorie Autoroute. On appelle cela le réseau structurant.

Nationales N12
Pour les routes qui sont encore des nationales (référencées en Nxxx), le type Route Majeure doit être appliqué.

Réseau secondaire
Majeur toutes directions.png
Majeur 2villes vert.png

Ce type est utilisé pour identifier les grandes voies de circulation au sein de l’agglomération.

Accès aux villes voisines
Il s’agit des routes menant à plusieurs villes majeures, généralement des préfectures ou sous-préfectures. On les reconnaît grâce à ces panneaux verts.

Commun aux 2 réseaux
Rocade.png

Voies rapides / Voies express / Périphériques / Rocades

Ce sont des types de voie n’entrant pas dans les critères des Autoroutes. On les trouve généralement pour le contournement des villes de taille moyenne.

Accès Autoroute
Majeur A49.png
Majeur Paris.png
Il s'agit de routes départementales ou nationales comportant le type de panneau spécifique ci-contre. Elles permettent le guidage vers l’accès à une ou des autoroutes.




Route Mineure link to this section
Réseau primaire

Lorsqu’une Voie express ou une autoroute gratuite de type Autoroute a le même tracé qu'une Route Majeure, il convient de déclasser cette dernière en Route Mineure.

Commun aux 2 réseaux
Ce type est utilisé pour identifier le réseau routier secondaire et donc, pour la France, les routes à vocation départementale n'entrant pas dans la catégorie Route Majeure. Elles constituent le réseau à vocation économique, celui que l'on utilise pour aller au travail ou faire les courses.

Accès aux villes voisines
Mineur 1ville vert.png
Mineur 2villes blanc.png
Il s’agit de départementales menant à une ville majeure et/ou à plusieurs villes mineures distinctes. On les reconnaît grâce à ces panneaux verts (1 nom) ou blancs (un ou plusieurs noms sur plusieurs panneaux).




Bretelle link to this section
Elles appartiennent uniquement au réseau primaire.

Les Rampes jouent un rôle très spécifique : aider à la navigation.

En effet, d’une part elles permettent de créer des segments dont le nom est utilisé dans les instructions de navigation :

  • Sur l’affichage des consignes en haut de l’application mobile,
  • Dans le Text-To-Speech (TTS) qui énonce les instructions pour le conducteur.

Ceci sans perturber l’affichage de la carte sur l’écran.

D’autre part, dans certaines conformations, elles génèrent spontanément des instructions différentes (par exemple : « Sortez à droite ») qui peuvent contribuer également à la clarté de la navigation pour le conducteur (voir les instructions de navigation).

Dernière révision, le 6/05/2020 par Sebiseba